Le Dolph’in MUN décliné en 10 principes

1. L’humanisme

 Le Dolph’in MUN est ancré dans une philosophie du dialogue constructif et du respect des droits des individus et des Etats.

 2. L’internationalisme

Le Dolph’in MUN est, par essence, international : il est ouvert à des étudiants de toutes nationalités. Les langues de négociation sont le français et l’anglais.

3. L’égalité

Les étudiants participent à un Corps de manière égalitaire. Le principe « un Etat, une voix » est souverain.

4. La fidélité aux règles de fonctionnement de l’ONU et de ses Corps

Les règles régissant le fonctionnement des négociations des Nations Unies et de ses Corps sont transposées dans les simulations de la manière la plus fidèle possible. C’est à cela que tient aussi la crédibilité du Dolph’in MUN.

5. La "spécularité"

Ou le principe du jeu de rôle : les étudiants participent aux négociations en représentant un pays différent du leur. Ce principe permet le décentrement, le détachement d’un positionnement de « citoyen national » et le développement d’un sentiment d’empathie envers le pays représenté.

6. La pluridisciplinarité

 Le Dolph’in MUN convie des étudiants de toutes nationalités issus de l’ensemble des spécialités académiques. La participation au Dolph’in MUN est soumise à l’acceptation de la charte des principes et à la validation du comité de sélection (organisateurs).

Les Universités, les Ecoles et les Institutions partenaires de l’évènement compteront, de droit, des délégations supérieures en nombre. La co-animation des simulations leur sera confiée.

7. Le sérieux

Chaque étudiant est informé plusieurs mois à l’avance du pays qu’il représentera dans la Simulation.  Ainsi peut-il préparer les dossiers des Corps d’affectation en prenant connaissance des positions du pays qu’il représente et préparer ses interventions au sein de la Simulation. 

8. L’indépendance

Le Dolph’in MUN est un espace de liberté et d’indépendance.

 

9. La coproduction

Le Dolph’in MUN accueille de grands débats thématiques afin de stimuler la réflexion des jeunes simulateurs et de permettre l’échange avec des personnalités de la sphère académique, politique et associative.

La présence tout au long de la manifestation d’experts vise à orienter le débat vers les problématiques centrales.

Ces échanges nourriront les contributions finales rédigées par les participants au cours des simulations et qui seront transmises aux institutions nationales et internationales parrainant et soutenant le Dolph’in MUN.

10. Le pragmatisme idéaliste

Les participants se doivent de discuter leurs opinions, dûment argumentées, dans un échange respectueux et constructif.

Nourris par les valeurs fondatrices des Nations Unis et affichant une bonne connaissance des problématiques abordées, ils sont invités à s’approprier le fonctionnement des Organisations Internationales, afin de proposer des solutions innovantes aux grandes questions de notre temps.

 

Contact

Coordonnées de la Responsable

 

Maria Giuseppina Bruna

Doctorante contractuelle à l'Université Paris-Dauphine

Directrice du projet Dolph'in MUN

Présidente "MUN Team Paris"

margie.bruna@gmail.com